Outils pour utilisateurs

Outils du site


lieux:boulangerie-cherche-midi

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
lieux:boulangerie-cherche-midi [23/11/2017 19:06]
jc
lieux:boulangerie-cherche-midi [27/12/2019 11:25] (Version actuelle)
Ligne 39: Ligne 39:
 La boulangerie occupait tout le rez-de-chaussée de la moitié de l'​immeuble. Ce dernier comportait 5 étages sur rue et un second corps de bâtiment, de même taille, en arrière-cour. Se trouvaient au-dessus de la boutique deux chambres, l'une au 1er étage et l'​autre au second, toutes deux dépourvues de commodités,​ les toilettes se trouvant au rez-de-chaussée,​ dans la cour... ​ La boulangerie occupait tout le rez-de-chaussée de la moitié de l'​immeuble. Ce dernier comportait 5 étages sur rue et un second corps de bâtiment, de même taille, en arrière-cour. Se trouvaient au-dessus de la boutique deux chambres, l'une au 1er étage et l'​autre au second, toutes deux dépourvues de commodités,​ les toilettes se trouvant au rez-de-chaussée,​ dans la cour... ​
 Le commerce se composait de la boutique, suivie d'une arrière-boutique qui possédait une minuscule cuisine. En continuant, on arrivait dans le fournil. Le pain était pétri dans un pétrin d'un modèle ancien, de marque Artofex (marque réputée, paraît-il). Le four, pièce maîtresse ​ du fournil, était traditionnel,​ la cuisson se faisant sur la pierre. Seule concession à la modernité, le chauffage était assuré par des brûleurs au mazout. ​ Le commerce se composait de la boutique, suivie d'une arrière-boutique qui possédait une minuscule cuisine. En continuant, on arrivait dans le fournil. Le pain était pétri dans un pétrin d'un modèle ancien, de marque Artofex (marque réputée, paraît-il). Le four, pièce maîtresse ​ du fournil, était traditionnel,​ la cuisson se faisant sur la pierre. Seule concession à la modernité, le chauffage était assuré par des brûleurs au mazout. ​
-Il devait être entretenu ​ régulièrement. Généralement,​ cette opération se faisait pendant les vacances, car elle nécessitait l'​arrêt total du four pendant plusieurs jours. Foyer, porte, ouras (ventilations) étaient ouverts pour le refroidissement. Alors seulement, un ouvrier fournier pouvait s'​introduire dans le four: sur le ventre pour la sole ou sur le dos pour la chapelle. Dans le four, il ne pouvait pas se retourner. Les travaux terminés, il fallait remettre le four en chauffe progressivement pour « roder » les nouveaux carreaux et que l'​ensemble se remette à température,​ ce qui demandait du temps et un certain savoir-faire...+Il devait être entretenu ​ régulièrement. Généralement,​ cette opération se faisait pendant les vacances, car elle nécessitait l'​arrêt total du four pendant plusieurs jours. Foyer, porte, ouras (ventilations) étaient ouverts pour le refroidissement. Alors seulement, un ouvrier fournier pouvait s'​introduire dans le four: sur le ventre pour la sole ou sur le dos pour la chapelle. Dans le four, il ne pouvait pas se retourner. Les travaux terminés, il fallait remettre le four en chauffe progressivement pour « roder » les nouveaux carreaux et que l'​ensemble se remette à température,​ ce qui demandait du temps et un certain savoir-faire...
    
    
lieux/boulangerie-cherche-midi.txt · Dernière modification: 27/12/2019 11:25 (modification externe)