Outils pour utilisateurs

Outils du site


souvenirs:drame-du-fort-de-vincennes-aout44:recit

Récit des 20 rescapés du Fort de Vincennes du 19 au 24 août 1944 .

Lors de la Libération de Paris, un drame s'est déroulé au Château de Vincennes au cours duquel de nombreux résistants, en particulier des policiers, ont été fusillés.

A ce sujet, le site de gilles Primout est très bien documenté, et une page particulière est dédiée à cet événement. Il recense notamment l'identité des victimes. http://liberation-de-paris.gilles-primout.fr/evincennes.htm

Cette tragique histoire, au delà de l'émotion qu'elle suscite, est présente dans notre famille pour plusieurs raisons:

D'une part, un voisin et ami, gardien de la Paix au 11ème arrondissement, Lucien Pillias, a remis à notre famille peu après la libération, un feuillet imprimé de 4 pages sur lequel est consigné, par les survivants, le récit des horreurs qu'ils ont eu à subir durant ces 6 jours. Ce sont ces pages qui sont reproduites ici. Ce document a été rédigé dans un temps très proche de Libération et sa lecture est particulièrement poignante. La dernière page supporte en bas, les traces d'un tampon encreur mentionnant “12ème arrondissement”.

Lucien Pillias, gardien de la paix au 12ème arrondissement pendant la guerre

D'autre part, un des protagonistes de cette histoire du nom de Juvenal Quillet, Brigadier de police au 12ème arrondissement, résidait lui aussi à Fontenay Sous Bois, il était client de la boulangerie familiale. Comme nous le verrons dans le récit, Quillet a incité ses compagnons de misère à la prière…Il avait fait serment que, si il s'en sortait, il ferait preuve de reconnaissance à la Vierge. Il a tenu parole car semble t'il, il est allé à l'Eglise chaque jour, durant sa vie.

Enfin, chose tout à fait inattendue, Georges Dubret dont il est question à plusieurs reprises, est le grand oncle de Nadine, la femme de Jean-Claude. Une salle portant son nom honore d'ailleurs sa mémoire, dans les locaux de la Préfecture de Police installés au quai de Gesvres.

Deux documents empruntés dans le livre de Luc Rudolph “Au coeur de la Préfecture de Police : de la Résistance à la Libération”, nous permettent de faire connaissance avec ce parent de Nadine.

Document original de 1944

vincennes_page_1.jpg

Documents annexes

Une photo empruntée à la collection Primout montre les rescapés de cette tragédie peu de temps après les faits. Georges Dubret est vraisemblablement le personnage central vêtu d'un costume et portant une cravate…(le 6ème en partant de la droite)

Enfin, une vidéo de l'INA traitant de l'actualité de l'époque, montre un reportage sur la découverte des corps des 34 victimes qui n'ont pas eu la chance de survivre à ce drame : http://www.ina.fr/video/AFE86002800/fosses-de-vincennes-decouverte-d-un-charnier-video.html

Nous tenions à ce que ce document familial reste présent dans nos mémoires et qu'il soit porté à la connaissance de tous.

souvenirs/drame-du-fort-de-vincennes-aout44/recit.txt · Dernière modification: 12/02/2017 11:22 par jc